COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Information financière du premier trimestre 2018   Le 17 mai 2018

Chiffre d'affaires du Groupe Bolloré + 6 % en croissance organique

Chiffre d'affaires du 1ertrimestre 2018 :   5 333 millions d'euros incluant 3 108 millions d'euros de chiffres d'affaires de Vivendi (intégration globale depuis le 26 avril 2017) +6 % à périmètre et taux de change constants, +107 % en données publiées par rapport au premier trimestre 2017
 


 

 

 

Chiffre d'affaires du premier trimestre 2018   

 

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2018 du Groupe est en progression de 6 % à 5 333 millions d'euros. Cette évolution intègre principalement :
.

la croissance de 10 % de l'activité transport et logistique qui bénéficie, comme au second semestre 2017, de la hausse des volumes et de la forte croissance des terminaux portuaires ; la progression de 15 % de l'activité logistique pétrolière consécutive à l'augmentation des prix et des volumes des produits pétroliers.  
 
Elle intègre également la progression des activités communication (+3 %) et la hausse du stockage d'électricité et solutions (+12 %).

 

En données publiées, le chiffre d'affaires progresse de 107 % compte tenu d'un effet de périmètre de 2 673 millions d'euros correspondant à l'intégration globale de Vivendi et à la sortie de Havas, désormais consolidé dans le Groupe Vivendi. Les variations de devises ont un effet négatif de 234 millions d'euros sur le chiffre d'affaires du premier trimestre 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

Évolution du chiffre d'affaires par activité

 


(en millions d'euros) 1er trimestre
  2018 2017 (1) 2017 Croissance Croissance  
        publiée organique  
Transport et Logistique 1 457 1 321 1 387 5% 10%  
Logistique Pétrolière 670 580 584 15% 15%  
Communication (Vivendi, Médias, Télécoms) 3 122 3 043 531 488% 3%  
  dont Vivendi (2) 3 108 3 031 0 n.a. 3%  
  dont Havas (2) 0 0 518 n.a. n.a.  
Stockage d'Electricité et Solutions 79 70 73 8% 12%  
Autres (Actifs Agricoles, Holdings) 7 6 6 11% 11%  
Total 5 333 5 020 2 581 107% 6%  
  1. à périmètre et change constants
  2. le chiffre d'affaires du premier trimestre 2018 de Havas est inclus dans le chiffre d'affaires du premier trimestre de Vivendi.

A périmètre et taux de change constants, comparés au premier trimestre 2017, les principaux secteurs ont évolué comme suit :

  • Transport et logistique, logistique pétrolière :
     
    • le chiffre d'affaires de l'activité transport et logistique progresse de plus de 10 % grâce à la croissance du chiffre d'affaires de la commission de transport et de la logistique qui bénéficient de l'augmentation générale des volumes. Le chiffre d'affaires des activités en Afrique ressort également en hausse dans la continuité du second semestre 2017. Il intègre la forte croissance des activités de la quasi-totalité des terminaux portuaires, avec notamment d'importantes hausses de volume réalisées par TICT au Nigeria, Conakry Terminal en Guinée et Bénin Terminal, ainsi qu'une progression des activités de logistique et de manutention. Enfin, l'activité ferroviaire, en légère hausse, bénéficie de la croissance des trafics voyageurs et marchandises.
       
    • le chiffre d'affaires de la logistique pétrolière (+15 %) bénéficie de la poursuite de la hausse des prix des produits pétroliers et de l'augmentation des volumes.

Communication (Vivendi([1]), médias, télécoms) : le chiffre d'affaires des activités communication est en hausse de 3 %. La croissance organique du premier trimestre 2018 publiée par le Groupe Vivendi ressort à 3 % bénéficiant de la progression d'Universal Music Group (UMG) (+4,5 %), grâce à l'augmentation de 31,5 % des revenus liés aux abonnements et au streaming, et de la poursuite du redressement du Groupe Canal+ (+2,3 %). Havas, désormais consolidé dans Vivendi, publie un chiffre d'affaires en baisse de 1,7 %. La hausse du chiffre d'affaires des autres activités communication est surtout attribuable à la forte croissance des activités télécoms (Wifirst) où le parc de chambres et d'emplacements de campings mis en service continue de s'étendre à un rythme soutenu. Vivendi a indiqué qu'en cumul à fin avril 2018, le chiffre d'affaires d'UMG s'établissait à 1 657 millions d'euros, en hausse de 7,2 % à taux de change et périmètre constants par rapport à la même période de quatre mois de 2017.

  • Stockage d'électricité et solutions : le chiffre d'affaires des activités industrielles (stockage d'électricité, films plastiques, terminaux et systèmes spécialisés) progresse de 12 % par rapport au premier trimestre 2017, grâce à la forte croissance de la division terminaux spécialisés (bornes et sas pour les gares et les aéroports) et la légère hausse de l'activité des films plastiques. Il bénéficie également de progression de Bluebus, avec la vente de 10 bus dont 6 bus de 12 mètres, ainsi que des ventes de Bluecar, portées par les ventes de E-Méhari. Parallèlement, l'activité d'autopartage continue sa progression régulière avec désormais un parc de 5 000 véhicules électriques et 1 700 stations équipées de 8 300 bornes de charge. Le nombre d'abonnés annuels aux services d'autopartage du Groupe Bolloré en France (Paris, Lyon, Bordeaux), aux États-Unis (Indianapolis), en Italie (Turin) et désormais à Singapour est en hausse de 19 % à 172 000 abonnés à fin mars 2018. Les activités d'autopartage opérées par le Groupe Bolloré représentent actuellement environ 6 millions de locations par an.

Faits marquants et évènements récents :

  • Transport et logistique 
     
    • En janvier 2018, prise de participation majoritaire au capital de Global Solutions A/S, opérateur de transport et logistique au Danemark.
       
  • Communication (Vivendi, médias, télécoms)
     
    • Renforcement de la participation dans Vivendi : en février 2018, le Groupe Bolloré, qui détenait 34,7 millions d'options d'achat d'actions Vivendi, a exercé 21,4 millions d'options, représentant 1,7 % du capital de Vivendi, au prix d'exercice moyen de 16,57 euros préalablement fixé en octobre 2016, soit un montant de 354 millions d'euros. À l'issue de cet exercice, le Groupe Bolloré détient encore 13,3 millions d'options d'achat donnant droit à autant d'actions Vivendi, exerçables à tout moment à un prix d'exercice moyen de 21,10 euros jusqu'au 25 juin 2019.

            Depuis le mois de mars 2018, la Compagnie de Cornouaille a acquis environ 4 % supplémentaires pour 1,2 milliard d'euros, portant la participation du Groupe Bolloré dans Vivendi à environ 24 % du capital([2]).

  • Stockage d'électricité et solutions
     
    • Au cours du 1er trimestre 2018 Bluebus a remporté un appel d'offres auprès de la RATP pour 40 bus 12 mètres. Ces bus seront à livrer au cours de l'exercice 2019, et porteront la flotte de Bluebus 12 mètres de la RATP à 83 unités.
       
    • Le 20 avril 2018, le Groupe Bolloré a lancé BlueLA, service d'autopartage électrique à Los Angeles. Ce service devrait disposer fin 2018 de 100 véhicules Bluecar et 40 stations.
  • Participations 
     
    • Fnac-Darty : le 16 janvier 2018, Vivendi a conclu une opération de couverture afin de protéger la valeur de sa participation dans le capital de Fnac Darty. La couverture est réalisée par une vente à terme sur la base d'un prix de référence de 91 euros par action, soit environ 268 millions d'euros, qui sera ajusté en fonction des modalités de dénouement. Vivendi conserve la possibilité d'un dénouement en numéraire ou par livraison d'actions au terme de cette opération, soit au plus tard dans le courant du second semestre 2019.
       
    • Ubisoft : le 20 mars 2018, Vivendi a annoncé la cession de la totalité de sa participation de 27,27 % dans Ubisoft au prix de 66 euros par action pour un montant de 2 milliards d'euros. Cette participation avait été acquise au cours des trois dernières années par Vivendi pour un montant de 794 millions d'euros. Le 23 mars 2018, Vivendi a encaissé 1,51 milliard d'euros dans le cadre de cette cession (il reste 0,5 milliard d'euros à encaisser début octobre 2018 au titre de la vente à terme du solde de la participation dans Ubisoft). 




[1] Méthode périmètre et change constants de Bolloré

[2] En incluant l'emprunt de titres portant sur 2,7 % du capital.


Pièce jointe